lunes, 16 de abril de 2012

Criminalisation de la protestation civile en Espagne

Le ministre de l'intérieur espagnol Jorge Fernandez Diaz a proposé une nouvelle loi liberticide avant le premier anniversaire du mouvement des Indignés afin qu'ils ne reprennent pas les places comme ils-elles s'appretent à le faire: la reforme du code pénal prévoit une peine minimum et de la prison provisoire pour qui convoquerait une manifestation considéré (par qui?) "violente" via internet. La protestation civile sera aussi criminalisée puisque la "resistance pacifiste" sera un "délit d'intégration en organisation criminelle" encourrant une peine de 4 ans de prison.

Bien que cette loi soit anti-constitutionnelle, nous devons nous montrer solidaires et diffuser cette information partout en France et en Europe. Les mesures d'austérité qui frappent actuellement l'Espagne sont décidées par les dirigeant-es francais et allemands donc nous avons une certaine responsabilité quant à ce qui s'y passe.



Diffusons et signons cette pétition pour empêcher l'appliation de cette loi fasciste!


Le gouvernement de droite et d'extrême droite directement issu du franquisme, soit le Parti Populaire Espagnol désormais au pouvoir, a déjà montré de quoi il est capable lors de la grève générale du 29 mars.


images de la répression à Barcelone le 29 mars, alors que le Parti Populaire votait des mesures d'austérités touchant l'éducation, la santé.




Notons par ailleurs que les premières coupures budgétaires ont concerné les centres d'accueil de femmes battues, les centres IVG avec une proposition de loi ayant pour but de restreindre le droit à l'avortement (revenir à la loi de 1985). Le budget de la recherche contre le Sida a baissé de 50%, la réforme qui exonérait de charges les entreprises qui employait des mères après un congés parental a été abrogée... L'Eglise quant à elle n'est pas touchée par ces réformes, la monarchie perd 2% symbolique de ses subventions...


Barcelone le 29 mars

BLOQUONS LA DROITE PARTOUT OU ELLE TENTE DE PRENDRE LE POUVOIR. VOTONS EN MASSE CONTRE L'UMP, CONTRE SARKOZY, CONTRE LE FRONT NATIONAL. Soyons solidaires et prennons actes de notre responsabilité quant à ce qui se passe en Grèce et à nos frontières!!!

NO PASARAN!!!


No hay comentarios:

Publicar un comentario