domingo, 27 de noviembre de 2016

La Nouvelle, petite réflexion sur la dictature

Fidel est mort. Ça cinglé dans la chambre. Les traits se dont affaissés. La nouvelle s'est propagée dans la rue. Elle s'est installée partout.
Les réactions se sont enchaînées sur les réseaux sociaux: l'inquiétude et la tristesse de tout un continent. Très peu de gens soulagés ou allègres comme on aurait pu le croire.

Quelques heures plus tard, notre Avion décollait direction Mexico. Sur les compartiments des bagages, des photos de Cuba: "venez découvrir la nature et la joie authentique." "Venez vivre l'aventure!". Sur les photos vendant les paysages, les Cubains sont absents. Sur le dos du siège de ma voisine, la publicité d'une clinique privée à la Havane: "Tu rêves de santé? Viens à Cuba, c'est la santé pour tous".



En arrivant, notre taxiste avait mis la radio: une émission cubaine avec de la salsa. C'est pas la musique la plus populaire du Mexique. Quand on lui a demandé ce qu'il pensait de la mort de Castro: " il avait 90 ans c'est normal! Des cubains sont très tristes, d'autres font la fête à Miami, c'est pas bien de se réjouir de la mort mais ils ont leurs raisons. Les cubains ne pouvaient pas sortir de l'île, c'est pas juste. Mais il leur a donné la santé l'éducation et le logement. Moi j'ai vécu aux États Unis, j'ai pas aimé je suis rentré au pays mais j'ai de la famille làs bas, ils sont citoyens américains, ils ne souffrent plus."



La conversation est intéressante, le gars est sympathique. Je divague dans les embouteillages et je pense: Combien de latino américain peuvent sortir de leurs pays? Pourquoi d'un côté en Europe on craint ceux qu'on appelle "les migrants" et certains trouvent que Trump à raison de construire un mur, et de l'autre les mêmes s'insurgent de ce que les Cubains ne pouvaient pas sortir de Cuba à cause d'un dictateur. 
Combien de gens meurent de faim en Amérique Latine à cause des USA et du capitalisme? Combien de coups d'états ont ils mené sur ce continent qui n'ont jamais été dénoncé dans mon pays par ceux qui ont craché sur la dictature de Castro sans jamais relevé les avancées sociales dues à la Révolution cubaine? C'est pas de la dictature ça?



Ils ont flingué Allende, essayer de descendre Castro plus de 600 fois. 600 fois...  Ils ont flingué les Panaméens, les Nicaraguenses. Ils ont fait disparaître et torturer des centaines de milliers de personnes de la Terre de Feu jusqu'à leur maudite frontière en pillant tous les pays, en installant des bordels partout où ils ont pû.


Ces dix dernières années ils ont fait un coup d'état au Honduras, au Paraguay, ils ont essayé de descendre Morales en Bolivie, Chávez á maintes reprises, appuyé le coup d'état contre Dilma au Brésil. Pourquoi? Parce qu'ils voulaient tous leur Indépendance économique et politique et qu'ils se sont organisés. Ils ont enlevé les frontières entre leurs pays. Des pauvres ont pu voyagé dans pratiquement tout le Cône Sud de l'Amerique! Ils ont créé leur banque et on commencé à respirer. C'est à dire arrêter de se faire dépouiller et connaître un minimum de démocratie.



En Europe, personne n'en a parlé sauf pour se moquer. Sauf pour dénigrer les rêves et les avancées sociales de dizaines de millions de pauvres. Et tout le monde s'est bien gavé: pétrole, uranium, cuivre, or, argent, nourriture. Ils se sont bien gavés, sauf à Cuba.



Les multinationales ont brisé tout ce qu'elles ont pu, les mouvements sociaux indigènes continuent de se faire massacrer. Et ça, c'est faute des États Unis. Ceux là mêmes qui votent Trump. Cette mentalité raciste et impérialiste. Dix ans après l'arrivée de Chavez au pouvoir - et Ça c'est grâce à Cuba et à Castro-, la CIA continu de faire son boulot au Mexique, au Pérou, au Brésil, en Argentine et à déstabiliser tout le continent.



Ce que veulent les Nord Américains, c'est être Les Américains. Ils veulent être les propriétaires du continent du pôle Nord au pôle Sud. Ils veulent tout et gratuit. Ils veulent continuer à se de defonser  à la cocaïne sur le dos des pauvres. À s'éclater dans des ressorts type Cancun où les habitants vivent de leurs pourboires. Corrompre tous les gouvernements pour faire ce qu'ils veulent et se garantir une main d'œuvre esclavisée, du pétrole à gogo.



Aujourd'hui dans mon pays la France, des gens se lèvent et vont donner 2 euros à un parti richissime pour voter pour un liberal qui veut enlever les impôts pour les grandes fortunes et flinguer la sécurité sociale. Ce droit à la Vie mis en place par es communistes à la fin de la guerre contre les nazis. L'espérance de vie en France est passé de 45 à plus de 70 ans Grace à la sécu. Je suis sûre que chez les électeurs de Fillon, y'a des gens qui s'insurgent de la dictature castriste et qui détestaient Chavez.
Combien de gens vont crever de maladies si ce connard gagne le pouvoir?



Ce qui me fascine, c'est que des gens de la classe moyenne française s'identifient plus à un Fillon, un Sarko, une Le Pen qu'à un médecin cubain ou un paysan guatémaltèque. Je comprends pas. Je n'arrive pas à comprendre comment c'est possible qu'on voit son voisin comme un assisté alors qu'on a tous et toutes besoin des services publics. Sauf les hommes politiques.



Castro n'était pas un ange. Beaucoup de cubains ont souffert de sa dictature. Mais il a résisté à un monstre. Cuba a été l'espoir de centaines de millions de gens qui ont senti que grace à cette résistance à tout prix, ils pourraient un jour vivre libres et sortir de la misère. Je suis allée à Cuba, je connais le Mexique, l'Argentine, le Pérou, la Bolivie, le Chili. 
La Révolution cubaine à donné aux Cubains ce que personne ne connaît dans l'Amérique Latine que je connais (sauf dans l'argentine de Kirchner et la Bolivie de Morales, tous deux très proches de Cuba): LA DIGNITÉ.

No hay comentarios:

Publicar un comentario